← retour  |  2021 échange Die-Berlin
 

Sylvain Bissonnier (FR)

Lichtenberg impressions 

Sylvain Bissonnier partage avec nous ce qu’il ramène de son mois passé aux Lichtenberg Studios, Berlin. Le peintre a réinterprété l’impressionnisme par des impressions de peinture sur des affiches et feuilles de papier. Un travail abstrait qui reflète les couleurs et les contrastes aperçu sur les façades berlinoises...

vue d'exposition "Lichtenberg Impressions"

"En tant qu'originaire de Paris, j'ai été frappé par le gigantisme de Berlin et de la manière dont la végétation déconditionnée, prend sa place dans cette architecture brute et ordonnée, une alliance d'ordre et d'anarchie qui, étonnamment, cohabite parfaitement. J'ai aussi été interpelé par les couleurs fades des façades, la densité des monuments, l'opulence des graffitis, le suraffichage et tout les tons exotiques qui s'offraient à moi. Dans mes balades, j'ai récupéré des affiches publicitaires par plaque contrecollée tombée au sol et je me suis mis au travail dans ce grand espace qui offre les Lichtenberg Studios.

J'avais comme inspiration au préalable, les Nymphéas de Claude Monet pour le caractère immersif de ce paysage impressionniste à 360 degrés. En voulant traduire certaines couleurs et les contrastes aperçu sur les façades de Berlin, dans la sensation d'étrangeté ou d'exotisme que l'on a quand on découvre un pays, une langue ou d'autres mœurs, j'ai pris partie de me couper de mes habitudes en peinture et de ne pas peindre ou dessiner directement sur le support mais d'effectuer des transfère par impression de peinture fraichement étalé d'une feuille, sur des affiches puis sur d'autres feuilles papier, par couches successives de différentes couleurs et d'obtenir par ce procédé des nuances propre à cette impression que j'avais de couleurs délavées, salies et étrangères, comme autant de notes d'une gamme nouvelle. De là, la notion d'impressionnisme c'est révélé à moi d'une nouvelle manière et de sens divers. Le fait de traduire une impression de couleur et ceci par impressions. Et avec ces différentes pièces rectangulaires d'aplats modulés, d'effectuer un montage/collage horizontal composant un paysage architectural à l'image de mon ressenti." 

Sylvain Bissonnier, été 2021